Our Blog

Des millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté et sont pris dans un cercle vicieux de pauvre éducation, potentiel de gains limité, de mauvaise alimentation et de mauvaise santé. Le projet « Nourrir un village » a été mis en place pour aider les populations les plus pauvres pendant de nombreuses années. À la suite d’une catastrophe naturelle, HF fournit des colis alimentaires aux victimes pour les aider à survivre pendant quelques semaines. Sur une base à long terme, HF aide aussi les plus vulnérables, notamment les malades, les personnes âgées et handicapées dans les zones où il n’y a pas de soutien des services sociaux pour eux. Nourrir une famille a été mis en place dans les régions les plus pauvres d’Afrique sub-saharienne comme la Gambie, la Sierra Leone, Mali, Burkina Faso, Liberia, Côte-d’Ivoire, Sao Tomé, Togo et Bénin.

HF est entrain d’étendre le concept « Nourrir un village ». HF prend possession d’une parcelle de terrain, fournit les villageois avec des graines, des outils d’irrigation (l’irrigation goutte à goutte est à l’essai dans les zones difficiles d’accès à l’eau) pour cultiver la terre. Ensuite, une proportion de la récolte est donnée aux villageois et une autre partie est remise aux plus vulnérables à travers le projet « Nourrir un village ». Cette initiative est en cours d’essai au Bénin et en Sierra Leone.

Aux Etats-Unis, HF a mis en place une ferme biologique à Saint-Louis afin d’encourager les gens les plus pauvres à cultiver la terre eux-mêmes et prendre une partie de la récolte afin d’encourager leurs enfants à manger sainement des fruits et légumes.

Au Canada, HF met en place une banque alimentaire depuis plusieurs années en fournissant des colis de denrées non périssables pour les personnes vulnérables. Chaque année, plus de 7.000 personnes à Toronto bénéficient de ce programme. Les personnes indigentes s’inscrivent en ligne ou par téléphone, et peuvent prendre leurs colis tous les deux semaines au dépôt de la banque alimentaire. Le programme fournit également des repas chauds pour les sans-abri à Toronto sur une base périodique.

Témoignage des partenaires

«Sans l’assistance d’Humanity First, je n’aurais pas été en mesure d’envoyer mes enfants à l’école« 

Jammeh Bunja, Village Njawara, Gambie

«Je ne sais pas comment vous remerciez pour votre travail. Je vous dis merci pour le soleil que vous apportez à ma journée! « 

Shofer Elaine, Thornhill, Canada

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *